Maison sans plastique : comment s’y prendre?

Le siècle dernier a été, sans l’ombre d’un doute, le siècle d’or du plastique, qui présenté comme un matériau “miraculeux” est devenu partie intégrante de notre vie quotidienne. La croissance technologique et le développement des “technopolymères” ont amené ce matériau à la consécration définitive et à son utilisation dans des applications sophistiquées et impensables. Les caractéristiques de résistance thermique et mécanique élevées des technopolymères ont également permis leur utilisation dans la production industrielle. Mais, comme vous le savez, le plastique n’a pas que des avantages : les longs délais et les difficultés d’élimination sont son plus grand défaut. D’où la nécessité de réduire, voire d’éliminer complètement, cette matière. Voyez donc comment choisir les sols, les meubles. L’ensemble des meubles et équipements utilisés pour l’usage d’une maison ou d’un lieu public et les accessoires d’ameublement Mobiles utilisés pour meubler, vaisselle et textiles pour une maison. Construction utilisée spécialement pour le logement, divisée en chambres ou appartements et éventuellement en étages sans plastique.

Comment avoir moins de plastique dans la maison ?

Le XXe siècle a été le siècle du plastique. L’industrie a rapidement réalisé l’énorme potentiel de ce matériau, dérivé du pétrole, tant en termes de dépenses que de souplesse d’utilisation. Ainsi, le plastique a été produit en quantités considérables mais, après son utilisation, à la fin du cycle de vie des produits fabriqués avec lui, il est devenu un déchet. Les délais d’élimination de ce matériau sont cependant presque “infinis” et, pour cette raison, il est maintenant clair qu’une utilisation aussi massive ne peut être durable. Le Parlement européen a donc approuvé définitivement la loi interdisant l’utilisation d’articles jetables en plastique tels que les assiettes, les couverts, les pailles et les cannes à coton. Vous devez donc vous habituer non seulement à vous passer de produits jetables, mais aussi à utiliser, dans tous les domaines de votre existence, des matériaux naturels, économiques, non polluants et facilement recyclables. Partez donc de la maison construction spécialement utilisée comme un logement, divisée en chambres ou appartements et éventuellement en étages. Et voyez ensemble quel comportement vous pouvez mettre en place pour avoir une maison construction spécialement utilisée comme un logement, divisée en chambres ou appartements et éventuellement en étages aussi exempte de plastique que possible.

Choisir le mobilier

L’ensemble des meubles et équipements avec lesquels une maison ou un lieu public est placé pour être utilisé en matériaux naturels. On a tendance à croire que la plupart de l’ensemble des meubles et équipements avec lesquels un foyer ou un lieu public est aménagé pour être utilisé sont en bois. En fait, la grande majorité de la production est réalisée à partir de dérivés du bois, produits en panneaux puis recouverts de stratifier et de matières plastiques de différentes sortes. Heureusement, les designers ont également commencé à être sensibles au problème, proposant fréquemment des meubles sans plastique, fabriqués exclusivement en bois ou autres matériaux naturels. Il s’agit donc d’un retour au passé, à l’époque où le mobilier, l’ensemble des meubles et des équipements avec lesquels une maison ou un lieu public est aménagé pour être utilisé était créé par les mains expertes des artisans. Outre le bois, les fibres telles que le rotin ou l’osier constituent également une excellente solution naturelle pour les meubles.

Quels sont les étages que vous préférez ?

Même pour les sols, le choix du bois peut être le plus naturel et le plus écologique. Il faut cependant dire que le Parquet en bois réalisé avec des chevilles de différentes formes assemblées est une surface assez délicate et c’est pourquoi ces dernières années, les gens préfèrent les sols stratifiés ou en vinyle qui imitent les différentes essences. Cette dernière solution utilise cependant le PVC, un matériau dérivé du pétrole qu’il serait préférable de ne pas utiliser pour construire une maison spécialement destinée à l’habitation, divisée en chambres ou appartements et éventuellement en étages écologique. En dernière analyse, si l’on veut entreprendre des travaux de rénovation, il faut rappeler qu’il existe de nombreuses collections de grès cérame à effet bois, qui reproduisent de plus en plus fidèlement différents types d’essences et que la céramique est également un matériau naturel et non polluant.

Textiles en fibres naturelles

Dans la maison construction utilisée surtout comme habitation, divisée en chambres ou appartements et éventuellement en étages. On utilise de nombreux textiles pour les rideaux, tapis, garniture de chaises, fauteuils et canapés, linge pour le lit Drappo soutenu par un métier à tisser qui, sur les côtés, tombe avec des franges ou des rideaux et pour la cuisine. Au cours du XXe siècle, les plastiques ont également pris le relais dans ce secteur : il suffit de penser à l’introduction des fibres dites synthétiques. Revenez à l’utilisation de fibres naturelles, comme le coton ou le lin, et vous utilisez également des matériaux naturels comme la noix de coco pour les tapis, qui peuvent donner de l’élégance et de la chaleur à la maison.

Moins de plastique dans la cuisine

La lutte contre le plastique dans la cuisine se traduit notamment par l’appel à l’abandon des fameuses bouteilles en plastique au profit de bouteilles en verre. Pour l’eau potable lorsque vous êtes loin de chez vous, Construction utilisée surtout pour les locaux d’habitation, divisés en chambres ou appartements et éventuellement en étages. Bouteilles d’eau écologiques en aluminium. L’aluminium est l’un des “alliages légers”, avec le magnésium, qui a une densité plus faible et donc un poids moindre, et le titane, qui pèse presque deux fois plus que l’aluminium. Elles sont certainement le meilleur choix. Vous pensez souvent que l’eau du robinet est mauvaise pour vous, mais vous avez tort. En fait, dans presque toutes les municipalités, elle est parfaitement potable (si elle ne l’est pas, la municipalité a l’obligation de le signaler aux habitants.) et on oublie au contraire que des milliers de produits chimiques nocifs peuvent se cacher dans une bouteille en plastique. Vous essayez d’éviter l’utilisation d’assiettes et de verres en plastique et revenez à la céramique et à la verrerie traditionnelles, certainement plus belles.