Comment isoler votre maison ?

Parmi les solutions les plus recommandées pour réduire sa facture énergétique et améliorer le confort de son habitation, il y a l’isolation. Il s’agit d’un certain nombre de travaux visant à améliorer les performances thermiques d’une maison. L’isolation concerne aussi bien le sol et la toiture que les murs et les combles (aménagés ou combles perdus). Découvrez dans cet article quelques notions importantes en matière d’isolation de maison.

Comment procéder à l’isolation des combles ?

Ces coins de la maison situés juste sous la toiture sont responsables de 30% des déperditions thermiques. Il est ainsi conseillé de les isoler prioritairement, avant même de faire une rénovation au niveau du chauffage. On distingue deux types de combles : perdus et aménagés. Pour des combles perdus, l’endroit peut être facilement accessible ou difficile d’accès. Lorsque l’accès est aisé, on peut avoir recours aux isolants en forme de panneaux semi-rigides ou rigides. On peut également faire l’épandage en répandant l’isolant en vrac. Mais si le coin est difficile d’accès, le soufflage d’isolant est la technique la plus adéquate. En outre, dans le cas des combles aménagés, on procède à l’isolation sous rampant. Cette technique consiste à fixer une ou deux couches d’isolant sous forme de panneaux semi-rigides (ou rigides) au niveau de la charpente. Pour davantage d’informations, allez sur jclrenov.fr/.

Isolation des murs

Deuxième cause de déperdition énergétique dans une maison, les murs constituent des surfaces à ne pas négliger en matière d’isolation. Après l’isolation des combles, l’isolation des murs est la deuxième priorité. Mais rien de compliqué. Ici, l’isolation s’effectue souvent par l’intérieur. Pour ce faire, on peut procéder par collage ou en faisant la pose sur ossature. L’isolant utilisé, pour la technique de la pose sur ossature, est la laine de verre ou la laine de roche jointive qui est étalée sur le mur. Pour la deuxième technique, il suffit de fixer un complexe préfabriqué constitué d’isolant et de plaque de plâtre sur les murs.

L’isolation du sol

L’avènement des planchers chauffants permet désormais d’économiser sur sa facture énergétique. Sachez qu’un plancher mal ou non isolé peut être à l’origine de la déperdition de 7 à 10% de la chaleur. Pour l’isolation du sol, on a le choix entre 3 différentes techniques dépendamment du type de plancher en question. L’isolation en sous face est peu coûteuse et est adaptée aux planchers qui sont accessibles par le dessus. En procédant par collage ou par fixation mécanique, on fixe l’isolant sur la face intérieure du plancher. Quant à la technique de pose en rapporté sous dalle, elle est parfaite lorsqu’il existe un chauffage par le sol. Ici, l’isolant est posé sur le plancher ou sur la dalle avant qu’on ne coule la chape qui doit recueillir le revêtement final du sol. Pour les chapes flottantes isolées, on peut installer l’isolant sur la dalle de béton déjà présente avant que la chape ne soit coulée. L’isolant doit se présenter sous forme de panneaux plutôt rigides et l’installation doit se faire de sorte que les bords soient jointifs.